Anaïs Nin au miroir

Les questions qui traversent les nouvelles d’Anaïs Nin matière première et vibrante de cette création d’Elise Vigier, sont l’amour, le temps et l’art. Elles sont posées de manière très simple par un détail révélé, par un amour décalé. Tous les personnages tentent d’échapper à des assignations : le statut bourgeois, le fait d’ être une femme et de devoir répondre à cette norme, le fait d’être un homme et de devoir répondre à cette fonction, les carcans des conventions et des hypocrisies sociales. Soudain grâce à la rencontre avec un art (le chant, la danse, les livres), avec l’amour, un changement se produit une sortie de route. La force et la puissance de cette rencontre créent de la liberté, parfois violemment, parfois en douceur, mais un détail de la vie révèle la vie. Tous les protagonistes tentent d’inventer leur vie et d’être libres dans leurs amours et leurs pensées en dehors de toute convention. C’est cette tentative qu’Anaïs Nin écrit. Cette tentative peut aussi s’appeler le désir.

Elise Vigier met en scène le texte d’Agnès Desarthe, libre adaptation de ces nouvelles avec entre autres les acteurs d’Harlem Quartet.

Chaque jour, je dois me dire : « courage, audace, maturité, fais face à la vie, fais face au public , en tant que femme, et en tant qu’artiste. Durcis toi. Endurcis-toi. Endurcis –toi.

texte Agnès Desarthe

d’après les nouvelles fantastiques et les journaux de Anaïs Nin

mise en scène Elise Vigier

avec Ludmilla Dabo, William Edimo, Nicolas Giret Famin, Louise Hakim, Dea Liane, Makita Samba, Nantené Traoré, Elise Vigier et Marc Sens (musicien)

assistante à la mise en scène Nantené Traoré
scénographie Camille Faure et Camille Vallat
création images Nicolas Mesdom
création costumes Laure Mahéo
maquillages et coiffures Cécile Kretschmar
création lumières Bruno Marsol
création musique Manu Léonard et Marc Sens
effets magiques Philippe Beau

production Les Lucioles – Rennes
coproduction La Comédie de Caen, CDN de Normandie, Théâtre Dijon Bourgogne-CDN, La Comédie de Colmar-CDN Grand Est-Alsace, La Passerelle – scène nationale de Saint-Brieuc
avec la participation artistique du Jeune Théâtre National accueil en résidence de création la Chartreuse-Villeneuve-les-Avignon accueil en coréalisation Théâtre de la Tempête, Paris

11 au 14 octobre à la Comédie de Caen – CDN

18 au 21 octobre au Théâtre Dijon Bourgogne – CDN

10 novembre au 11 décembre au Théâtre de la Tempête – Paris

7 et 8 mars à La Passerelle – Scène nationale de Saint-Brieuc

créé du 9 au 16 juillet 2022 au Festival d’Avignon – salle Benoît XII

disponible en tournée

télécharger le dossier artistique

contact

Emmanuelle Ossena
e.ossena@epoc-productions.net
+ 33 (0)6 03 47 45 51