Vertiges

texte et mise en scène Nasser Djemaï

CREATION JANVIER 2017

création du 11 au 28 janvier 2017 à la MC2 : Grenoble

TOURNÉE 2016 | 2017

théâtre en Dracénie, Draguignan
3 février
maison des arts du Léman, Thonon
7 février
Château-Rouge, Annemasse
9 et 10 février
théâtre du Vellein, Villefontaine
16 février
théâtre des Quartiers d’Ivry, cdn
du 20 février au 12 mars
le Granit, scène nationale de Belfort
14 et 15 mars
théâtre Edwige Feuillère, Vesoul
18 mars
le Bateau Feu, scène nationale de Dunkerque
21 mars
la Garance, scène nationale de Cavaillon
31 mars
théâtre de La Croix-Rousse, Lyon
du 4 au 8 avril
le Sémaphore, Cébazat
11 avril
les Salins, scène nationale de Martigues
27 avril
centre culturel des Portes de l’Essonne, Juvisy-sur-Orge
6 mai

>> reprise d’octobre 2017 à mars 2018

contact EPOC productions Emmanuelle Ossena
+ 33 (0) 6 03 47 45 51

dramaturgie Natacha Diet
assistant à la mise en scène Benjamin Moreau

lumières Renaud Lagier son Frédéric Minière vidéo Claire Roygnan scénographie Alice Duchange costumes Benjamin Moreau régie générale Lellia Chimento photographies Jean-Louis Fernandez

avec Fatima Aibout, Clémence Azincourt, Zakariya Gouram, Martine Harmel, Issam Rachyq-Ahrad, Lounès Tazaïrt

coproduction MC2 : Grenoble, théâtre des Quartiers d’Ivry Centre dramatique national du Val-de-Marne, le Grand T théâtre de Loire-Atlantique, le Granit scène nationale de Belfort, MCB° Bourges, maison des Arts du Léman Thonon, Château Rouge théâtre d’Annemasse, théâtre du Vellein Villefontaine, théâtre de la Croix-Rousse Lyon, théâtre de Rungis, le Salins scène nationale de Martigues

avec le soutien du 104-Paris, de la Chartreuse-CNES Villeneuve-lez-Avignon,de la Maison des Métallos-Paris, du Théâtre 13-Paris, du théâtre du Chevalet-Noyon, du Groupe des 20 théâtres en Île-de-France, du Groupe des 20 Auvergne-Rhône-Alpes, des Théâtrales Charles-Dullin, du théâtre Gérard Philipe-Champigny, de la Caisse des dépôts

avec l’aide à l’écriture du Centre national du Livre et avec le soutien du Fonds SACD Théâtre

Vertiges a reçu l’aide à la création du Centre national du Théâtre et est édité chez Actes Sud-Papiers

Les images recèlent leur lot de fantasmes. Aussi réalistes qu’elles puissent paraître, elles maintiennent une part de faux-semblant. Ces images silencieuses parlent maladroitement d’une réalité qui constitue pourtant le quotidien de ces familles d’origine étrangère, devenues françaises pour des raisons oubliées.

L’une d’elles a décidé d’ouvrir ses portes. Elle se présente comme le porte-parole d’une situation sociale on ne peut plus concrète. Elle offre par ce geste la symbolisation d’une méprise. Les interprétations péjoratives et caduques sont légion. Qui sont ces individus portant le sceau d’une faillite sociale ? N’y a t-il dans leur existence que maladresse et bassesse ? Faut-il embellir les choses pour supporter le regard ? Les enfants de la défaite portent au fond de leur âme toutes ces interrogations : en effet, que transmettre de glorieux ? Quel regard sur ses parents ? Comment participer à l’écriture de notre roman national, éviter la place assignée uniquement aux chapitres de la violence, la terreur ou l’échec ? Comment se projeter vers un avenir qui ressemblerait aux enfants de la terre d’accueil et non aux enfants de la honte ?

L’imaginaire que cette famille tente d’en consolider n’est pas le sien propre, il appartient
à toute conscience collective digne de ce nom.nCette tribu restant unie dans les tourments, se renforçant au fil des oppositions et qui finit toujours par rester soudée, c’est l’image de la patrie qui se tient à ses racines, qui les examine pour mieux saisir son identité. Nasser Djemaï