Petit Eyolf

texte Henrik Ibsen | mise en scène et adaptation Jonathan Châtel

Espace pro >

créé le 22 novembre 2012 au Théâtre d’Arras

TOURNÉE 2013 | 2014

du mardi 15 au jeudi 17 octobre 2013
Théâtre de Vanves
du mercredi 29 au vendredi 31 janvier 2013
théâtre Garonne, Toulouse
mardi 4 et mercredi 5 février 2013
Théâtre La Vignette, Montpellier
jeudi 13 février 2013
Tandem Arras-Douai, L’Hippodrome de Douai

contact EPOC Productions Emmanuelle Ossena
+ 33 (0) 6 03 47 45 51

texte Henrik Ibsen mise en scène et adaptation Jonathan Châtel traduction Jonathan Châtel avec Inger Winsnes

collaboration artistique Sandrine Le Pors scénographie Gaspard Pinta lumières Marie-Christine Soma musique Daniel Freitag costumes Axel Aust assistante à la mise en scène Adele Rutigliano

avec Alexandra Flandrin, Vladislav Galard, Pauline Lorillard, Laurent Ménoret, Anne-Sophie Sterck

production Compagnie Elk coproduction et accueil en résidence Théâtre
d’Arras - scène conventionnée musique et théâtre
avec le soutien du Théâtre de Vanves - scène conventionnée pour la danse et du CENTQUATRE-Paris avec le soutien de la DRAC Nord-Pas-de-Calais, Ministère de la Culture et de la Communication
remerciements Ambassade de Norvège à Paris

Petit Eyolf a reçu le Prix du Public au festival Impatience 2013

durée 1h30


De retour d’une randonnée en montagne, Alfred Allmers a pris une décision irrévocable : il renonce à la philosophie. Désormais, il veut se consacrer à Eyolf, son garçon handicapé. Asta, la demi soeur d’Alfred, et Rita, sa femme, sont désarçonnées par ce nouveau choix de vie.
Mais ce projet est balayé par la noyade d’Eyolf, qui laisse derrière lui l’image obsédante de ses yeux, grands ouverts, regardant depuis le fond du fjord.
La mort de l’enfant libère les culpabilités enfouies et expose chacun à l’impossibilité d’expier le passé ou d’envisager l’avenir.
Comment se reconstruire ? Fabriquer un idéal commun pour vivre, aussi fragile soit-il ?
Les personnages tentent in extremis d’inventer une existence nouvelle.